Forêts: Phytophthora ramorum, un pathogène qui inquiète

Le lundi 04 mars 2019 à 18h 32 par Romain Loury
Le mélèze du Japon, première victime française
Le mélèze du Japon, première victime française

En mai 2017, un premier foyer d’infection par Phytophthora ramorum a été détecté dans le Finistère sur des mélèzes du Japon. Bilan: 50 hectares de forêt ont dû être rasés. Dans un rapport publié mercredi 27 février, l’Anses appelle à une surveillance intensive de la forêt, particulièrement en Bretagne, pour éviter que le pathogène, qui pourrait aussi toucher les châtaigniers et les chênes, se propage.

Extrait : A l’origine d’un dépérissement rapide des chênes en Californie (la ‘Sudden Oak Death’), cet oomycète (ou ‘pseudo-champignon’) est apparu en Europe au début des années 2000, tout d’abord comme agent de nécroses...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus