Forages offshore : revers en appel pour Obama

Le 09 juillet 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L'administration Obama a perdu jeudi 8 juillet dans une décision en appel destinée à relancer le moratoire de 6 mois sur les forages en eau profonde décrété fin mai par le président américain suite à la marée noire du golfe du Mexique, selon l’AFP.

 

Le moratoire avait été annulé le mois dernier par un juge de Louisiane (voir le JDLE du 23 juin), suite au dépôt d’un recours par un groupe de sociétés pétrolières s’estimant lésées financièrement. Le moratoire devrait se traduire par une perte de production en 2011 de 82.000 barils par jour en moyenne aux Etats-Unis.

 

La cour d'appel de la Nouvelle-Orléans a estimé que le gouvernement n'avait pas su prouver que l'annulation du moratoire pourrait entraîner des « dommages irréparables ». L’interdiction visait à donner du temps à l’administration pour enquêter sur les causes de l’explosion de la plateforme de BP, mais aussi à évaluer la sécurité des autres puits offshore afin de prévenir de nouvelles catastrophes.

 

Le gouvernement américain prévoit toutefois de mettre en place un nouveau moratoire. Privées de l’accès à la mer, les compagnies pétrolières intensifieraient leurs forages sur la terre, et menaceraient d'aller chercher le brut dans d’autres pays, selon l’AFP.

 

Selon l’association «Alliance for Justice », citée par le New York Times, deux des juges de la cour d’appel auraient déjà travaillé pour des industries pétrolières, et un troisième possède des actions dans ce secteur industriel.

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus