Fonds vert climatique: les Européens mettent la main à la poche

Le 28 octobre 2019
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Des négociations sur le tapis vert.
Des négociations sur le tapis vert.
DR

Près de 10 milliards de dollars ont été promis par les pays riches pour aider les nations les plus vulnérables aux effets du réchauffement.

 

Les bonnes nouvelles climatiques ne sont pas légion. Aussi, peut-on se féliciter du résultat de la conférence de Paris sur le financement du Fonds vert pour le climat (FVC).

Vendredi 25 octobre, l’institution onusienne a annoncé avoir reçu, de 27 pays, l’assurance de percevoir 9,8 milliards de dollars (8,8 milliards d’euros) d’ici à 2023.

Déception chez les destinataires

Parmi les principaux donateurs, citons le Royaume-Uni (1,8 Md$), la France et l’Allemagne (1,7 Md$ chacune) et le Japon (1,5 Md$).

Pour autant, le résultat de cette levée de fonds déçoit les pays bénéficiaires. Les gouvernements des nations les plus vulnérables avaient espéré que le GVC lève au moins 14 milliards de dollars.

Yannick Glemarec, le directeur général du fonds, espère que de nouvelles contributions devraient prochainement être rendues publiques.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus