Fonds à risque: Eco-emballages dépose plainte au civil, Amorce au pénal

Le 07 juillet 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La société Eco-emballages a déposé le 30 juin une plainte non nominative auprès de la section financière des services du tribunal de grande instance de Nanterre (juridiction civile), afin notamment de vérifier que «les intérêts de la société n’ont pas été atteints» par l’affaire des «placements à risque» révélée en décembre dernier (1). Une assignation a été déposée à l’encontre de l’intermédiaire financier qui avait conseillé à l’éco-organisme en charge de la gestion de la filière des déchets d’emballages sur ces placements. «Cette démarche s’inscrit dans la continuité des actions engagées par les administrateurs et la nouvelle direction générale d’Eco-Emballages pour faire toute la lumière, en toute transparence, sur ce dossier», souligne l’éco-organisme.

Dans un courrier daté du même jour, l’association des collectivités locales Amorce a également transmis une plainte contre X, mais cette fois-ci au tribunal pénal de Nanterre, «pour détournement et destruction de fonds publics et privés, abus de confiance et abus de biens sociaux». L’association précise dans son communiqué que l’objectif est «de faire toute la vérité sur ces placements à risque», en particulier «sur les conditions de la perte de plus de 50 millions d’éco-contributions prélevées sur les consommateurs», et «non de remettre en cause le travail réalisé par l’éco-organisme».

(1) Dans le JDLE «Eco-emballages: 55 millions d’euros placés sur des fonds à risque»
(2) Dans le JDLE «Eco-emballages envisage des poursuites judiciaires»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus