Flamanville: Greenpeace contre des études

Le 22 juillet 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le 20 juillet, 6 militants de Greenpeace ont occupé une plate-forme de Flamanville pour protester contre EDF qui mène des opérations de préparation du site alors que le débat public n'a pas encore eu lieu. Des techniciens effectuent en effet des carottages en mer et des relevés topographiques destinés à analyser la composition du sol maritime dans le but de réfléchir à la construction de la conduite d'évacuation sur le site où sera implanté le réacteur tête de série EPR. «En préparant le terrain, EDF ne respecte pas l'esprit du débat public. Nous leur demandons d'arrêter en attendant la fin du débat», revendique Hélène Gassin, chargée de la campagne énergie chez Greenpeace. Chez EDF, même si l'on ne souhaite pas s'exprimer sur l'action de l'association, on indique que ces opérations sont menées dans la transparence puisque le public a été informé le 27 juin et qu'il ne s'agit pas de travaux de construction. Le débat public doit débuter le 19 octobre. D'autres sondages avaient déjà été effectués sur le sol même du site.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus