Fixer le carbone grâce au planton des eaux profondes

Le 28 septembre 2007 par Diana Semaska
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le réchauffement climatique n'a pas fini de faire des remous. Au sens propre du terme, si les quelques millions de tuyaux dans les océans imaginés par James Lovelock, fondateur de la théorie Gaïa (1), et Chris Rapley, directeur du musée de la science à Londres, sont mis en place.

Les deux scientifiques soutiennent -dans une lettre publiée dans la revue Nature- que ramener les eaux profondes froides et riches en nutriments à la surface des océans aiderait à la «fertilisation» du plancton, qui utiliserait le CO2 atmosphérique pour proliférer, et l'entraînerait sous forme de carbone au fond de l'eau après sa mort. De plus, le sulfure de diméthyle produit par le plancton joue un rôle dans la formation des nuages, qui régulent l'effet de serre puisqu'ils renvoient une partie des rayons du soleil vers l'atmosphère.

Une idée ambitieuse, qui demanderait la mise en place de milliers, voire de millions de tuyaux, d'une centaine de mètres de long et de 10 mètres de diamètre, lesquels pomperaient l'eau du fond grâce au mouvement des vagues, pour la recracher en surface.

James Lovelock estime que les approches conventionnelles pour contrer le réchauffement ne suffisent pas. «Nous ne pouvons pas soigner la planète. Mais nous pourrions faire en sorte qu'elle guérisse d'elle-même» explique-t-il, tout en reconnaissant que cette approche «peut échouer pour des causes d'ingénierie ou de coût».

Certains scientifiques sont dubitatifs, comme Andrew Watson, spécialiste de l'océan et du climat à l'université d'East Anglia (Royaume-Uni), déclarant au New Scientist que des modélisations préalables par ordinateur étaient indispensables. L'idée aurait par contre séduit le milliardaire fondateur de la marque Virgin, Sir Richard Branson, qui songe déjà à financer un essai.



(1) Théorie considérant la Terre comme un organisme unique dont l'autorégulation a permis le maintien de la vie depuis des millions d'années.








A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus