Fixation des taux de rebêches de certains vins AOC pour la récolte 2014

Le 26 février 2015 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 18/02/2015 par Laurine Arnaud


Boissons> Boissons alcoolisées
 
Deux arrêtés du 6 février 2015 fixent respectivement les taux de rebêches pour plusieurs vins mousseux et pétillants à appellation d'origine contrôlée (AOC) de la récolte 2014 ainsi que pour les vins bénéficiant des AOC "Rosé des Riceys", "Coteaux champenois" et "Champagne".
 
Le premier arrêté est pris en application de l'article 1er du décret du 24 septembre 2003 relatif au taux annuel de rebêches dans les vins mousseux et pétillants AOC, et fixe les taux minimaux de rebêches pour les appellations suivantes :
- Crémant d'Alsace ;
- Crémant de Bourgogne ;      
- Crémant du Jura ;
- Crémant de Loire ;
- Crémant de Bordeaux ;
- Crémant de Die ;
- Crémant de Limoux ;
- Limoux mention "blanquette de Limoux" ;      
- Limoux mention "méthode ancestrale".
 
Pour le Crémant d'Alsace ce taux est de 2 %, pour toutes les autres AOC, il est fixé à 0 %.
 
Le second arrêté vise les AOC "Rosé des Riceys", "Coteaux champenois" et "Champagne" et est pris en application de la partie "Rendements - Entrée en production" de leur cahier des charges. Pour ces trois appellations, le pourcentage minimum de rebêches est fixé, pour la récolte 2014, à 0 %.
 
Pour information, selon l'article 1er du décret du 24 septembre 2003 "pour les vins mousseux et pétillants d'appellation d'origine contrôlée, les moûts obtenus en fin de pressurage au-delà du rendement maximum au pressoir autorisé, appelés "rebêches", sont séparés des moûts prétendant à l'AOC correspondante.
Les rebêches ne peuvent en aucun cas prétendre à une AOC.
L'inscription des vins issus de ces rebêches sur la déclaration de récolte, le carnet de pressoir et, le cas échéant, la déclaration de stock, sont obligatoires. Le volume de vins concernés ne peut représenter plus de 10 % de la quantité de moûts débourbés à laquelle s'applique l'AOC correspondante.
Le pourcentage minimal est fixé annuellement par arrêté interministériel pour chacune des AOC mousseux, sur proposition du Comité national des vins et eaux-de-vie, après avis du syndicat concerné".
 
Sources :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus