Fishazam au service de la pêche durable

Le 10 juin 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les créateurs de Fishazam sont finalistes du Hackathon américain
Les créateurs de Fishazam sont finalistes du Hackathon américain
Monterey Bay Aquarium

Inspirés de l’application Shazam, qui permet d’identifier l’auteur et le titre d’un morceau de musique, deux développeurs britanniques ont mis au point Fishazam. Objectif: identifier les ressources halieutiques en les scannant.

Yassine Santissi et Sam Mbale ont mis au point un spectromètre infrarouge capable de scanner une espèce au niveau moléculaire et doté d’un logiciel, similaire à l’outil utilisé par Shazam, permettant d’identifier l’espèce concernée. D’où le nom: Fishazam. 

Concrètement, le système s’apparente à un petit boîtier fixé sur la lentille de l’appareil photo d’un Smartphone. Ce mini-scanner s’avère précieux non seulement pour lutter contre les fraudes, qui touchent en moyenne un tiers des produits de la mer au niveau mondial selon Oceana, mais aussi et surtout pour évaluer la santé d’une espèce en fonction des ventes. Aujourd’hui, un poisson menacé d’extinction peut facilement se retrouver sur les étals.

Cette équipe britannique est finaliste du Fishackathon, un événement organisé par le ministère américain en charge de la pêche durable.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus