Fiscalité écologique: le WWF contre le hold-up des ménages

Le 26 mars 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les ménages seront-ils les seuls concernés ?
Les ménages seront-ils les seuls concernés ?

Selon nos informations, le nouveau Comité permanent pour la fiscalité écologique, présidé par l’économiste Christian de Perthuis, doit voter, le 28 mars prochain, 4 avis sur des taxations (diesel, fluides frigorifiques, contribution Climat-énergie et artificialisation des sols). Un programme que le WWF conteste d'ores et déjà parce qu'il va «faire payer les ménages».

Philippe Germa, le nouveau directeur général de l’ONG (voir JDLE) a poussé ce coup de gueule le 25 mars à l’occasion d’une conférence sur l’écofiscalité, organisée par le Club Media Pep’s.

Membre du comité installé le 18 décembre dernier, dont les réunions sont trimestrielles, il a déclaré que le gouvernement était en train de mettre en place «une fiscalité de rendement plutôt qu’une fiscalité de comportement». En clair, toute taxe fiscale serait bonne pour renflouer les caisses de l’Etat sans considération politique pour leur effet sur l’environnement.

Il s'insurge aussi contre un futur hold-up des ménages «pour financer un pack de compétitivité au profit des entreprises».

Le directeur du WWF estime au contraire «qu’il faut d’abord supprimer les exonérations corporatistes», notamment celles qui dispensent les compagnies aériennes de taxe sur le kérosène, ainsi que les pêcheurs et les agriculteurs de taxe sur les carburants, ce qui représenterait déjà près de 3 milliards d’euros par an.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus