Financements : les émergents n’y croient pas

Le 08 décembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg, envoyé spécial
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Xie Zhenhua ne voit pas passer l'argent du Nord.
Xie Zhenhua ne voit pas passer l'argent du Nord.
DR

Signe d'un durcissement des négociations, les pays émergents critiquent le montant des fonds dédiés à la lutte contre le changement climatique par les pays développés.

C’est à une attaque en règle à laquelle se sont livrés les représentants des grands pays émergents, ce mardi 8 décembre. Au cours d’une conférence de presse commune, les délégués chinois, indien, sud-africain et brésilien ont fustigé les annonces de financements climatiques des pays de l’OCDE.

Le 7 octobre dernier, le «club des pays riches» a publié son estimation des flux financiers nord-sud dédiés à la lutte contre le changement climatique. Verdict: 62 milliards de dollars (en 2014). Loin des 100 milliards par an prévus par les pays de l’annexe 1 du protocole de Kyoto, à partir de 2020.

Mais ce n’est pas sur ce point que portent les critiques des BRIC. S’appuyant sur une étude universitaire, Prakash Javadekar, estime que l’évaluation de l’OCDE veut tripette: «ils ont compté deux fois la même chose, ce ne sont pas les bons chiffres», résume le ministre indien du changement climatique.

Bomo Edna Molewa n’est pas en reste: «Il est difficile de dire s’il s’agit de doublons, car nous ne connaissons pas la méthodologie de l’OCDE», souligne la ministre des affaires environnementales d’Afrique du Sud. En toute logique, «nous devrions adopter des règles de comptabilité claires», avance Izabella Teixeira, sa consœur brésilienne.

La flèche du Parthe étant tiré par Xie Zhenhua: «quels que soient les chiffres, on ne voit pas l’argent», martèle, le négociateur en chef chinois.

Les négociations bloqueraient-elles sur la question des financements ?



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus