Fin du projet de contournement routier de Strasbourg

Le 05 juin 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un répit pour le grand hamster d'Alsace.
Un répit pour le grand hamster d'Alsace.

Dans un communiqué publié en fin de journée, le ministère de l'écologie annonce la fin du projet de contournement routier de Strasbourg. Comme la presse s'en faisait l'écho depuis quelques jours, Vinci n'a pu convaincre les banques, dans les temps impartis, de l'aider à financer une opération dont le montant atteint 750 millions d'euros.

En toute logique, le concessionnaire doit donc jeter l'éponge. «Alors même que le délai de remise des accords avec les banques a été repoussé à deux reprises, Vinci n’a pas été en mesure de conclure ses discussions avec les banques prêteuses dans les délais fixés par le règlement de consultation. Dans ces conditions, le groupement Vinci a perdu sa qualité de concessionnaire pressenti. Ce n'est donc pas l'Etat qui renonce au projet du contournement de Strasbourg, c'est le concessionnaire qui n'a pas répondu à l'offre dans les temps», affirme le ministère de l’écologie.

La Banque européenne d'investissement (BEI) avait notamment renoncé à apporter sa contribution, en raison de la forte contestation qui s'est manifesté autour de ce projet autoroutier.

«Il reste que le congestionnement de l’agglomération de Strasbourg est un vrai problème, auquel il importera de trouver des solutions. Il faudra reprendre la concertation au niveau local afin de trouver la solution de transport la plus adaptée pour répondre aux difficultés de circulation dans la traversée de l'agglomération strasbourgeoise», souligne l’hôtel de Roquelaure.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus