Fin de la déconstruction du TK Bremen

Le 27 janvier 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le démantèlement du cargo maltais, qui s’est échoué le 16 décembre sur la petite plage de Kerminihy, à Erdeven (Morbihan) a pris fin le 25 janvier, selon le capitaine de frégate Marc Gander, officier de communication de la préfecture maritime de l’Atlantique.

Le site dunaire qu’il occupait depuis plus d’un mois n’est toutefois pas encore réhabilité. Il reste encore 30 tonnes de ferraille à évacuer. Les grues et le matériel nécessaire au démantèlement doivent aussi être démontés.

Après leur départ, un premier nettoyage de la plage sera effectué à l’aide d’électro-aimants, ce qui permettra d’enlever les plus gros morceaux de ferrailles. Le sable sera ensuite passé au criblage, un système de tamis mécanique qui récupèrera les plus petits morceaux.

Ce nettoyage doit prendre fin mi-février, «l’idée étant de ne surtout pas détruire les dunes, et de ne pas déstabiliser le milieu naturel», a précisé Marc Gander.

La réhabilitation des dunes pourra alors commencer, sous le contrôle du bureau d’études Althis. Elle devrait s’achever au plus tard le 6 avril. Pour rappel, le site dunaire de Kerminihy est classé Natura 2000.

Le découpage des 2.000 tonnes de ferrailles a commencé le 7 janvier.

L’enquête ouverte par le parquet de Brest se poursuit par ailleurs. Le conseil général du Morbihan a déclaré, ce 27 janvier, qu'il allait se porter partie civile. Le département veut en effet s’assurer que les moyens qu’il a mis en œuvre pour le nettoyage, évalués à 94.500 euros, seront bien remboursés. Il veut également être sûr que le site dunaire contigu à la plage, dont il est propriétaire, sera entièrement remis en état. Le conseil général a en effet mobilisé 131.745 € au cours de ces trois dernières années pour sa préservation.

La région Bretagne avait déjà déposé une plainte et s’était constituée partie civile le 19 décembre (voir JDLE). L’association Robin des bois avait pour sa part porté plainte pour pollution aux hydrocarbures et mise en danger de la vie d’autrui début janvier (voir JDLE).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus