Fin de l’épidémie de légionellose dans le Rhône

Le 02 juin 2005 par Delphine Moninot
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’épidémie de légionellose est officiellement terminée dans le Rhône. Même si de forts soupçons pesaient sur les tours aéroréfrigérantes, sa source reste inconnue.

La préfecture du Rhône a annoncé, le 1er juin, la fin de l'épidémie de légionellose dans le nord-est de l'agglomération lyonnaise, après l'identification de 34 cas entre le 28 avril et le 9 mai. Cependant, la source des contaminations n'a pu être déterminée, malgré les soupçons qui pesaient sur les tours aéroréfrigérantes (TAR). 28 sites ont été contrôlés dans la zone touchée et 5 sites ont révélé une prolifération de légionelles, mais elles n'appartenaient pas à la souche identifiée sur les hommes contaminés, dite souche Lorraine. Cet épisode a permis de découvrir 12 sites non déclarés, malgré le recensement engagé en 2004 dans le cadre du Plan santé-environnement (PSE). Seuls 16 sites avaient été identifiés dans l'épicentre de la maladie qui s'étendait de Caluire à Rillieux.

Rappelons que les entreprises ont jusqu'au 6 décembre 2005 pour se déclarer auprès de la préfecture ou de la Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement (Drire). Depuis le 30 avril 2005, les exploitants des installations existantes doivent respecter les dispositions fixées par les arrêtés ministériels du 13 décembre 2004, comme l'entretien des circuits d'eau afin d'éviter la prolifération de légionelles.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus