Fillon soutient les énergies marines

Le 09 décembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La France a fini par reconnaître l’intérêt d’investir dans l’une des plus prometteuses sources d’énergie renouvelable : la mer. Le 6 décembre, à l’occasion d’un déplacement à Mortain (Manche), le Premier ministre a annoncé les premières décisions de financement issues d’appels à projets du programme d’investissements d’avenir représentant un montant total de 53,1 millions d’euros d’aides.

 

Selon le site spécialisé « Les énergies de la mer », les projets soutenus sont l’hydrolienne D 10, de la société Sabella, les éoliennes flottantes Winflo (Nass & Wind, DCNS, Saipem, Ifremer, In Vivo Environnement, Ensta, Winacelles) et Vertiwind (Technip, Nénuphat, Converteam, pôle mer Paca). Porté par Alstom, l’Ecole centrale de Nantes et le Cétim, le prototype de grande hydrolienne Orca devrait aussi être soutenu par les pouvoirs publics. L’Ecole centrale de Nantes, toujours et SBM offshore ont obtenu des crédits pour financer la machine houlomotrice S3.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus