Fillon pourrait augmenter l’objectif photovoltaïque français

Le 23 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

S’exprimant mardi 22 février devant le Conseil économique, social et environnemental, le premier ministre a créé la surprise. Consacrant une bonne partie de son discours à la situation de la filière photovoltaïque, François Fillon a indiqué que le gouvernement comptait bien mettre en œuvre les quelques recommandations faites par le rapport Charpin-Trink (dans le JDLE).

La filière photovoltaïque doit donc s’attendre au lancement d’appel d’offres pour les fermes au sol et les installation de grande taille sur toiture, à la fixation de «critères de qualité environnementale et urbanistique» pour ces installations, à l’obligation de récupérer et de recycler les panneaux en fin de vie.

Autre nouveauté: les professionnels et les particuliers devront produire des garanties bancaires pour que leur projet soit validé par les pouvoirs publics.

Pour faire passer la pilule, le locataire de Matignon n’a pas exclu que l’objectif fixé par le Grenelle Environnement (5.400 mégawatts crête –MWc- en 2020) soit révisé à la hausse: «Le gouvernement donne rendez-vous aux industriels mi-2012, lorsque nous réviserons la programmation pluriannuelle d’investissement, pour revoir, le cas échéant, notre objectif à la hausse.»

Dans un communiqué, publié à chaud, le collectif Touche pas à mon panneau solaire ne s’avère pas convaincu par les annonces du premier ministre. L’association estime que le groupe EDF continue de peser d’un poids trop lourd sur la filière pour permettre l’émergence d’«une concurrence amenant des baisses de prix sur les nouveaux projets».

Il souligne également qu’«aucune simplification technique ou administrative n’est évoquée».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus