Filière viande : conclusions des groupes de travail pour l'amélioration de la qualité, la traçabilité et l’étiquetage

Le 30 mai 2013 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 23/05/2013 par Laurine Arnaud

Viandes > Produits à base de viande
 

Dans un communiqué du 21 mai 2013, le ministère de l'Economie et des finances (Minefi) présente les conclusions de la réunion des professionnels de la filière viande qui s'est tenue le même jour. Ces derniers avaient été constitués en groupes de travail lors du lancement du plan d'actions national décidé le 13 février 2013, à la suite de la "crise du cheval". A l'occasion de cette réunion, ils se sont notamment engagés à mettre en place un code d'usages sur la qualité du minerai de viande et une charte "antifraudes" de contrôles renforcés entre fournisseurs et acheteurs de viandes pour la transformation.
Concernant le code d'usages, ce dernier définira des standards professionnels permettant d'assurer la qualité de la viande utilisée dans les plats préparés et d'effectuer les contrôles physiques et analytiques nécessaires. Ce code serait applicable à l'automne 2013.
Pour ce qui est de la charte antifraudes, ceux qui la signeront, s'engageront à améliorer les contrôles qualité afin de pouvoir détecter rapidement toute tentative de fraude.
Concernant l'étiquetage, les professionnels se sont, entre autres, engagés à  mettre en oeuvre des démarches volontaires d’étiquetage de l’origine de la viande.
 
Lors de cette réunion, le gouvernement a également pris plusieurs engagements et notamment celui de "poursuivre le dialogue constant avec les autorités communautaires pour obtenir un étiquetage de l’origine des viandes jusqu’au stade des plats préparés".
 
Enfin, concernant les sanctions, le ministre chargé de l'économie a rappelé que certaines des disposition du projet de loi relatif à la consommation, délibéré en conseil des ministres du 2 mai dernier, prévoient l'alourdissement des peines applicables aux auteurs de fraudes économiques, allant jusqu'à la peine d'emprisonnement si la sécurité de l'homme ou de l'animal est mise en danger.
 
Pour rappel, lors de la réunion de lancement du plan d'actions national sur la traçabilité en février dernier, les professionnels de la filière s'étaient accordés sur l'importance de demander à la Commission européenne d’accélérer l’application de la réglementation sur l’étiquetage et l’information du consommateur sur l’origine des viandes (règlement (UE) n° 1169/2011 du 25 octobre 2011 concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires).
A l'heure actuelle, l'entrée en vigueur de ce règlement n'est prévue qu'à compter du 13 décembre 2014.
 
Sources : 
- Communiqué de la DGCCRF, "Réunion des professionnels de la filière viande : les points de sortie de crise", 21 mai 2013 ;
- Communiqué de la DGCCRF, "Projet de loi Consommation : rééquilibrer les pouvoirs entre consommateurs et professionnels", 2 mai 2013.
 
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus