Fibres: de fortes carences en France

Le 29 novembre 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les Français mangent trop peu de fibres
Les Français mangent trop peu de fibres

La consommation de fibres alimentaires dans la population française reste très en dessous des recommandations nutritionnelles, selon de premiers résultats de la grande étude NutriNet-Santé.

Cordonnée par l’Unité de recherche en épidémiologie nutritionnelle (Inserm/Inra/Cnam/Université Paris 13), NutriNet-Santé a pour but d’étudier les comportements alimentaires des Français, ainsi que les liens entre nutrition et santé. Lancée en mai 2009, elle a déjà recruté plus de 235.000 participants sur les 500.000 «Nutrinautes» prévus.

Publiés le 22 novembre, ses premiers résultats, portant sur les fibres alimentaires, confirment que les Français ont bien des progrès à faire en matière de nutrition: seuls 21,5% des hommes et 12,2% des femmes franchissent le seuil minimum recommandé de 25 grammes de fibres par jour. Quant aux 30 g/jour, seuil optimal recommandé, ils ne sont que 9,8% des hommes et 4,2% des femmes à l’atteindre.

Outre les différences liées au sexe, la consommation de fibres augmente avec le revenu -à l’exception des agriculteurs, qui en consomment le plus. Un phénomène sociologique qui évoque les tendances observées avec plusieurs maladies, dont le diabète de type 2, l’obésité, les maladies cardiovasculaires et le cancer colorectal, toutes liées à une carence en fibres.

Autre découverte, les fibres sont de plus en plus consommées avec l’âge. Les plus carencés sont les 18-25 ans, dont l’apport moyen n’atteint que 17,7 g par jour chez les hommes, 15 g par jour chez les femmes. Les personnes en surpoids ou obèses ont par ailleurs moins tendance à en consommer, mais seulement chez les hommes.

Principaux contributeurs aux apports de fibres dans la population française, les légumes (21%), le pain et les biscottes (18%), les fruits (16%). «Les légumes secs et les aliments complets tels que le riz complet ou les pâtes complètes, bien que riches en fibres et ayant une bonne qualité nutritionnelle, sont encore trop peu consommés par les Français», constate l’Institut national de recherche agronomique (Inra).

Plus grande étude sur la nutrition jamais menée en France, NutriNet-Santé continue de chercher des volontaires, espérant atteindre sa cible de 500.000 personnes d’ici deux ans. Seule astreinte, répondre tous les mois à un questionnaire de 20 minutes sur l’alimentation, l’activité physique et l’état de santé. Et pour ceux qui le souhaitent, fournir des échantillons biologiques (plasma, sérum, urine, etc.), ce qu’ont déjà fait environ 10.000 personnes. Les inscriptions se font sur le site http://www.etude-nutrinet-sante.fr.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus