Feu vert au premier TGV américain?

Le 22 avril 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le coût de la construction du TGV californien pourrait atteindre 86 milliards de dollars.
Le coût de la construction du TGV californien pourrait atteindre 86 milliards de dollars.
California High-Speed Rail Authority

Le rêve de voir un jour rouler un train à grande vitesse sur des voies américaines est-il sur le point de devenir réalité? Pas impossible.

Jeudi 18 avril, un juge californien a levé l’un des derniers obstacles au lancement de la construction de la première ligne à grande vitesse des Etats-Unis. Dans un communiqué, le maître d’ouvrage, la California High-Speed Rail Authority, annonce avoir accepté de constituer un fonds de 4 millions de dollars (3 millions d’euros) pour financer des compensations aux pertes de terres agricoles occasionnées par le passage du TGV californien.

Le futur exploitant s’est aussi engagé à régler les frais de justice des demandeurs (1 million de dollars). Si aucun tribunal n’entrave le déroulement de l’histoire -une autre affaire du même type doit être jugée en juin-, la construction du premier tronçon de la ligne devrait donc débuter au mois de juillet prochain.

Dès 2029, la California High-Speed Rail Authority prévoit de relier San Francisco à Los Angeles, en 2 h 40, à la vitesse de 350 km/h: un projet de 86 milliards de dollars (65 milliards d’euros). A terme, le «Bullet Train» californien pourrait aussi relier Sacramento et San Diego, circulant sur un réseau d’un millier de kilomètres de long.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus