Feu vert au démantèlement de l’usine Georges Besse

Le 18 février 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le démantèlement devrait durer 30 ans
Le démantèlement devrait durer 30 ans

Le groupe Orano a annoncé, le 17 février, avoir reçu l’autorisation de démanteler l’ancienne usine d’enrichissement d’uranium Eurodif sur le site de Tricastin (Drôme).

 

Autorisées par un décret publié au Journal officiel, les opérations de démantèlement de l’usine baptisée « Georges-Besse » (du nom de son fondateur) devront être achevées au plus tard le 31 décembre 2051. Elles devraient durer environ 30 ans.

L’exploitation de l’usine avait cessé en 2012. Selon l’exploitant, elle a fourni, en 33 ans, jusqu’à un quart de la capacité mondiale d’uranium enrichi selon la méthode dite « de diffusion gazeuse ».

Le démantèlement visera les 1.400 étages de la cascade de diffusion, qui représentent 160.000 tonnes d’acier, 30.000 t d’équipements en divers matériaux et plus de 1.300 kilomètres de tuyauteries.