Feu vert à la nouvelle étiquette énergie

Le 14 juin 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une meilleure visibilité et des économies d'énergie à la clé
Une meilleure visibilité et des économies d'énergie à la clé

La réforme de l’étiquette énergétique a été adoptée, le 13 juin, par le Parlement européen réuni en session plénière.

 

Plus stricte, la nouvelle échelle de l’étiquette Energie oscillera entre A et G et ne comprendra pas de catégories intermédiaires. Ce qui mettra fin à la situation ubuesque selon laquelle la plupart des produits électroménagers sont aujourd’hui étiquetés entre A+ et A+++. Plusieurs rapports (Topten en juillet 2015 et UFC-Que choisir en septembre 2015) ont montré que ce dispositif manquait de lisibilité, que l’étiquetage était souvent absent du produit et qu’il était parfois mensonger…

 

Autres réformes en vue

Après avoir retardé la réforme, les eurodéputés ont finalement donné leur feu vert au compromis trouvé avec le Conseil. Celui-ci prévoit une réforme à engager dès que 30% des produits mis sur le marché relèveront de la classe A ou 50% des classes A et B. Il sera applicable à 15 groupes de produits, comme les téléviseurs, les réfrigérateurs et les machines à laver, dont la plupart en 2020, mais les chaudières et les chauffe-eau en 2030 seulement. «Ce délai est inacceptable. Lorsque les consommateurs achètent une nouvelle chaudière, ils ont le droit de connaître la consommation énergétique», a réagi le Bureau européen de l’union des consommateurs (BEUC). De son côté, le Bureau européen de l’environnement (BEE) relève que «la nécessaire introduction d’une étiquette énergétique pour les ordinateurs pourrait être étudiée à l’avenir».

 

500 € d’économies par an

La Commission européenne estime qu’investir dans un équipement efficace sur le plan énergétique permettra de réaliser une économie d’environ 500 euros par an pour les familles ainsi qu’une économie annuelle d’énergie de 165 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep).

Cette réforme doit encore être validée par un vote formel du Conseil et de la Commission.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus