Fessenheim va-t-elle fermer?

Le 08 avril 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Alors que les demandes de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim sont de plus en plus nombreuses, un incident de niveau 1 (sur une échelle de 7) due à une erreur humaine a été signalé à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en début de semaine.
 
Une «manœuvre inappropriée» serait à l’origine de l’arrêt automatique de l'un des deux réacteurs de la centrale située dans le Haut-Rhin, en zone sismique. Mais cet incident a été de courte durée et s’est avéré sans conséquence pour la sûreté des installations, rapporte l’AFP aujourd’hui 8 avril.
 
Cela fait plusieurs années que groupements de riverains et associations environnementales demandent la fermeture de la doyenne des centrales nucléaires françaises, mise en service en 1977 (dans le JDLE). Plus récemment, après la catastrophe de Fukushima, plusieurs cantons suisses proches de Fessenheim, le conseil régional de Franche-Comté ainsi que les élus du groupe des Verts au Parlement européen sont allés dans le même sens.
 
«La fermeture de cette centrale est une opportunité. Elle nous permettra d'envisager le coût du démantèlement (...), de savoir quelle est la fin de vie d'une centrale nucléaire en France, de faire de ce site un site-pilote (...) pour développer l'ensemble des techniques de démantèlement et de fin de vie les plus sûres possibles», a déclaré l’élue Sandrine Bélier lors d'une conférence de presse à Strasbourg.
 
L'ASN doit rendre prochainement son avis autorisant ou non une prolongation de l'exploitation du réacteur n°1 de la centrale de Fessenheim pour 10 ans supplémentaires.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus