Fessenheim: un démantèlement au point mort

Le 05 février 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En attendant le démantèlement, les travaux continuent.
En attendant le démantèlement, les travaux continuent.

Francis Rol-Tanguy l’avait promis. Il honorerait le site de Fessenheim de sa présence, chaque semaine, à partir de la fin janvier. Pour le moment, le délégué interministériel chargé de la fermeture et de la reconversion de la centrale alsacienne n’a pas tenu sa promesse, rappelle L’Alsace.

Son refoulement par les agents EDF, le 14 décembre dernier, y est sans doute pour quelque chose. Cette action musclée, poursuit le quotidien alsacien, aurait d’ailleurs été à l’origine du récent débarquement du préfet du Haut-Rhin.

De plus, le syndicat CGT (majoritaire à EDF) a contesté devant le Conseil d’Etat les conditions de la nomination du monsieur «démantèlement de Fessenheim». Bref, pas le meilleur des accueils possibles [JDLE].

Raison pour laquelle, l’ancien directeur général du fret à la SNCF préfère, pour le moment, la concertation. Après avoir reçu les représentants des associations anti-nucléaire locales, l’ancien directeur de cabinet du ministre de l’équipement rencontrera les élus alsaciens et les dirigeants d’EDF.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus