Fertilité masculine: gare aux fongicides!

Le 17 février 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une étude publiée le 10 février dans la revue Environmental health perspectives montre que les Européens exposés aux pesticides, en particulier anti-androgènes (perturbateurs endocriniens), risquent de souffrir d’infertilité.

Les chercheurs du centre toxicologique de l’université de Londres ont étudié 37 des 134 pesticides les plus utilisés en Europe. Les résultats révèlent que 23 d'entre eux ont un effet anti-androgène sur l’homme (chute de la testostérone).

Parmi ces substances, on trouve le dimethomorphe, un fongicide pénétrant utilisé pour lutter contre le mildiou (de la tomate, de la vigne). Il peut donc se retrouver dans les aliments. Il en va de même pour le fludioxonil, utilisé pour le contrôle des champignons dans les cultures de riz et des fourrages.

L’étude souligne qu’il faut poursuivre l’évaluation des effets de ces pesticides sur la fertilité masculine, car certaines données manquent encore aujourd’hui.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus