Fermeté du Parlement européen sur le mercure

Le 21 juin 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Mercredi 20 juin, le Parlement européen a adopté un rapport parlementaire relatif au mercure. Les eurodéputés se sont prononcés en faveur de l'interdiction de son exportation à compter du 1er décembre 2010 et de l'arrêt des importations au sein de l'Union européenne à partir du 1er juillet 2010. Il s'agit de la première lecture d'un projet de règlement. Dans le texte initial, la Commission avait également proposé une interdiction d'exportation, mais seulement à partir du 1er juillet 2011, et n'avait pas évoqué les importations. Or, d'après le rapporteur, «il est absurde de stocker le mercure produit dans l'Union européenne, d'une part, et d'importer du mercure pour une utilisation justifiée dans l'Union européenne, d'autre part.»

Concernant les conditions de stockage de cette substance toxique, les eurodéputés ne se satisfont d'aucune solution disponible à l'heure actuelle, estimant même gravement préoccupant, en termes de sécurité environnementale, l'élimination du mercure métallique dans les mines de sel. Le Parlement préconise donc le stockage temporaire des 12.000 tonnes de mercure excédentaires provenant de l'industrie du chlore et de la soude, «jusqu'au moment où des techniques d'élimination sûres seront conçues et pleinement évaluées».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus