Federec: un premier trimestre maussade

Le 01 juin 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
VHU GB
VHU GB

Le 31 mai, la Fédération de la récupération, du recyclage et de la valorisation (Federec) a annoncé les statistiques du marché de la récupération et du recyclage du premier trimestre 2005 qui s'avèrent beaucoup moins bonnes que celles de l'année 2004.

Avec une hausse de 2% du chiffre d'affaires du premier trimestre 2005 par rapport à celui de 2004 et des volumes collectés de 7% inférieurs, l'année 2005 ne devrait pas connaître le même boom qu'en 2004 (chiffre d'affaires de 7,9 milliards d'euros, soit 25% de plus qu'en 2003), même si la croissance globale continue. Et selon les dirigeants de Federec, la tendance est confirmée, voire accentuée, par les premiers chiffres du deuxième trimestre. Cet affaiblissement s'explique par le fait que l'année 2004 a été une année atypique portée par la demande chinoise et par le retour, depuis octobre 2004, d'une mauvaise conjoncture économique européenne.

Plus précisément, si le prix des ferrailles au premier trimestre 2005 (244,7 euros à la tonne) est supérieur à celui de la même période de 2004 (202,1 euros), il a tout de même baissé par rapport au prix du quatrième trimestre 2004 qui a dépassé 290 euros. En revanche, du côté des métaux non ferreux recyclés, le prix atteint au premier trimestre 2005 un maximum de 99,9 euros la tonne, soit une hausse de 11,5% par rapport à 2004. De la même manière, le prix des matières recyclées a augmenté de 33% par rapport au premier trimestre 2004, passant de 115 à 152,7 euros. Cependant les volumes de plastiques restent modestes avec 350.000 tonnes sur un total de 39 millions de tonnes de matières premières collectées. Seuls les papiers-cartons recyclés se trouvent dans une situation plus préoccupante puisque leur prix a baissé de 4,5% à un an d'intervalle pour atteindre 42,9 euros la tonne. «Le fait que l'industrie papetière soit toujours en surproduction est l'élément fondamental qui explique qu'elle n'ait pas connu le même boom que les autres filières», explique Dominique Maguin, président de Federec.

En termes de volume, on observe déjà un ralentissement pour les métaux non ferreux (-9%), les papiers-cartons (-8%), les ferrailles (-7%) et le verre (-5%). Certaines matières affichent des hausses: textiles (4%), palettes (4%), déconstructeurs (4%), plastiques (2%) et déchets industriels banals (2%). Mais les premiers chiffres du deuxième trimestre montrent que cette croissance n'a pas duré. Toutefois, assure Vincent Bartin, président de Federec métal, «le marché devrait être meilleur au second semestre, notamment grâce à la demande des Etats-Unis, du Japon et de la Russie.»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus