Faute de courant, Fukushima chauffe doucement

Le 19 mars 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Faute de renouvellement d'eau, la température des piscines de combustibles augmente.
Faute de renouvellement d'eau, la température des piscines de combustibles augmente.

Les mêmes causes sont-elles en passe de produire les mêmes effets? Nous n’en sommes pas encore là, mais l’inquiétude règne de plus belle autour de Fukushima. Lundi 18 mars, Tepco, son exploitant, a indiqué que l’installation était victime d’une… panne de courant. Or c’est notamment l’interruption de l’alimentation en électricité qui a causé la destruction de 4 des 6 réacteurs de la centrale nippone, le 11 mars 2011.

Problème, le courant est indispensable aux pompes qui alimentent les piscines de refroidissement des combustibles usés et d’autres dispositifs de sûreté.

Avant le black-out, la température des piscines des réacteurs 1, 3 et 4, ainsi que de la piscine collective variait entre 16 et 25°C, selon les installations. Faute de renouvellement d’eau, leur température a augmenté de 0,3 à 0,4°C par heure. A ce rythme, l’exploitant disposait d’une quinzaine de jours avant que la température de l’eau ne s’échauffe suffisamment pour remettre à l’air libre les combustibles usés de la piscine n°4, la plus chaude actuellement. Le délai pouvant être doublé pour les piscines n°1 et 3 et de l’installation collective, où la température de l’eau est moindre.

Selon la télévision NHK, les systèmes de refroidissement des piscines n°1, 3 et 4 auraient été remis en fonctionnement le 19 mars; celui de la piscine collective devrait l'être dans la journée du 20 mars.

D’autres systèmes ont été également mis à l’arrêt, comme les unités de décontamination d’eau ou le dispositif d’injection d’azote pour refroidir les réacteurs.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus