Faire un pré-diagnostic de son éclairage public, c’est possible

Le 17 avril 2015 par Hélène Bouillon-Duparc
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
On peut désormais estimer ses économies avant d'acheter le nouveau matériel.
On peut désormais estimer ses économies avant d'acheter le nouveau matériel.
VLDT

Sur les 9 millions de points lumineux recensés en 2012, près de 10% seraient encore équipés de lampes à vapeur de mercure d’après l’Association française de l’éclairage. La mise sur le marché de ces «ballons fluorescents», mais aussi des lampes mixtes et de certaines lampes sodium haute pression est interdite depuis le 13 avril(1). A cette occasion, l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) rappelle qu’un outil permettant aux collectivités d’estimer les économies réalisables via la rénovation de leur parc est disponible en ligne.

comparer l'actuel et le suivant

Destiné aux services techniques et aux élus, Opepa(2) permet de «faire une comparaison entre l’état actuel du patrimoine de la collectivité et le matériel par lequel elle pourrait être amenée à le remplacer». L’utilisateur doit seulement entrer plusieurs données simples (type de rue; nombre, puissance et nature des luminaires, etc.) et l’outil propose plusieurs scénarios de rénovation ainsi qu’une estimation des économies réalisables pour chaque type d’investissement. Si les données d’entrée doivent être fournies voie par voie, il est possible d’obtenir des résultats à l’échelle d’un quartier ou d’une commune.

Opepa est un outil d’aide à la décision de premier niveau. Il n’a pas vocation à se substituer à un diagnostic, celui-ci devant être nécessairement réalisé avant les travaux par un professionnel.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus