Faible rentabilité du CSC obligatoire pour le charbon en 2020

Le 20 mai 2011 par Sonja van Renssen
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Si le captage et stockage du carbone (CSC) était rendu obligatoire pour les nouvelles centrales au charbon à partir de 2020, l’impact sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) européennes serait minime, selon une étude publiée en avril par Bloomberg New Energy Finance.
 
Cette étude analyse les conséquences de l’introduction d’une norme de performance sur les émissions (EPS selon l’acronyme anglais, pour emission performance standard) des nouvelles centrales au charbon à partir de 2020. Ceci les contraindrait en effet à utiliser le CSC.
 
Mais cela n’aurait pas beaucoup d’impact, d’après les auteurs, car avec le système européen d’échange de quotas de carbone, l’abandon des subventions au charbon et une croissante opposition publique au charbon, «on s’attend en fait à très peu de nouvelles centrales au charbon après 2020».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus