Faible baisse des émissions de CO2 des pays riches

Le 02 novembre 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Faible baisse des émissions de CO2 des pays riches Les pays les plus industrialisés ont bien du mal à montrer l’exemple climatique. Publiées le 30 octobre, les dernières statistiques du secrétariat de la Convention cadre sur les changements climatiques de l’Onu montrent que les pays de l’annexe 1 du protocole de Kyoto ont globalement baissé de 3,3% leurs rejets de CO2 entre 1990 et 2004. Le résultat est louable (l’objectif global de Kyoto est une baisse de 5,2%), mais il mérite d’être décrypté. En fait, aucun pays industrialisé ne s’est vraiment engagé dans la «décarbonisation» de son économie. Les fortes baisses d’émissions de l’Allemagne (-17,2%) et du Royaume-Uni (-14,3%) sont imputables à la restructuration de l’Allemagne de l’Est et au remplacement du charbon par le gaz. Pour le reste, les autres nations fortement «baissières» sont les anciens pays du bloc soviétique dont les émissions ont globalement chuté de 36,8%. Une chute fort opportune. Car sans elle, rien n’aurait compensé la croissance des largages de gaz carbonique mesurée en Turquie (+72,6%), en Espagne (+49%), au Portugal (+41%), au Canada (+26,6%) ou aux Etats-Unis (+15,8%).


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus