Fabius met la pression sur les ministres

Le 11 décembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg, envoyé spécial
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pas particulièrement optimiste, Laurent Fabius.
Pas particulièrement optimiste, Laurent Fabius.
VLDT

Début du week-end de tous les dangers.

Toujours affable, Laurent Fabius expédie, ce vendredi soir, un sérieux coup droit aux 195 chefs de délégations nationales. Dans une conférence de presse organisée en fin de journée, le président de la COP 21 a planté le décor à venir.

«Toutes les conditions pour un accord universel et ambitieux sont réunies. Nous n’avons jamais été aussi proches d’un accord. Et on ne retrouvera pas un moment aussi favorable», a prévenu d’emblée le ministre français des affaires étrangères.

Laurent Fabius a confirmé qu’un nouveau projet d’accord (un recueil de décisions que la COP devra adopter par consensus, auquel sera annexé l’accord de Paris proprement dit) serait publié samedi 12 décembre à 9 heures. Comme annoncé en ce début de journée.

Cette nouvelle mouture sera ensuite examinée par la conférence des parties, qui pourra décider de l’adopter ou de poursuivre les négociations. Un scénario que souhaite éviter la présidence française. «Si chacun espère trouver 100% de ses demandes, ce sera 0 pour tout le monde», a résumé le locataire du Quai d’Orsay.

De mémoire de négociateur, voilà une bonne décennie qu’une COP ne s’est pas achevée à l’heure. Celle de Paris sera conforme à la tradition.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus