ExxonMobil se paie une climatologue

Le 27 janvier 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Susan Avery, climatologue de 67 ans, siègera désormais au board d'Exxon.
Susan Avery, climatologue de 67 ans, siègera désormais au board d'Exxon.
DR

Poursuivi pour avoir caché l’importance du risque climatique sur ses activités, le groupe d’Irving vient d’embaucher l’ancienne PDG de la Woods Hole Oceanographic Institution.

Coïncidence. Au moment où son ancien patron, Rex Tillerson, est confirmé par le Congrès américain pour prendre le poste de ministre des affaires étrangères (secrétaire d’Etat), ExxonMobil embauche une climatologue de renom.

Dans un communiqué, le premier pétrogazier du monde annonce l’arrivée à son conseil d’administration de Susan Avery. Ancienne PDG de la Woods Hole Oceanographic Institution, la scientifique de 67 ans a aussi dirigé Cooperative Institute for Research in Environmental Sciences à l’université de Boulder (Colorado).

Conscience climatique

Si certains environnementalistes y voient la preuve d’un soudain intérêt du géant texan pour les conséquences climatiques de ses activités, d’autres observateurs ne peuvent s’empêcher de songer aux ennuis judiciaires que connaît le groupe.

Depuis plusieurs mois, les ministres de la justice des Etats de New York et du Massachussetts reprochent à l’entreprise créée par les Rockefeller d’avoir caché à ses actionnaires, depuis les années 1970, l’impact sur le climat de la production d’hydrocarbures et, conséquemment, le risque que les conséquences du réchauffement font peser sur ses activités (et les dividendes qui vont avec).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus