Explosion à l’usine Saipol de Dieppe

Le 19 février 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'explosion s'est produite le 17 février au matin
L'explosion s'est produite le 17 février au matin

A Dieppe (Seine-Maritime), l’usine Saipol de production d’huile et de tourteaux de colza a brûlé suite à une explosion survenue le 17 février. Un accident qui a fait deux morts et un blessé.

 

Non classée comme Seveso, cette usine située dans le quartier dieppois du Pollet, à deux pas du port, a pris feu après une explosion survenue,  en fin de matinée, dans l’atelier d’extraction. Si la cause du sinistre reste inconnue, selon la préfecture, il s’est produit à l’occasion d’une opération de maintenance lancée après la détection d’une panne, le 16 février. La réparation a été réalisée par un sous-traitant, la SNAD, dont deux employés ont trouvé la mort. Le groupe Avril (ex-Sofiprotéol), propriétaire de la Saipol, déplore également un blessé léger et 7 personnes en état de choc.

Une importante colonne de fumée a plané au-dessus de la ville tout au long de la journée. L’incendie de l’usine a été totalement maîtrisé en début de soirée. Le bâtiment de 6 étages a entièrement brûlé.

«Les risques de pollution sont semble-t-il maîtrisés. L’usine avait été arrêtée depuis 24 heures pour une opération classique de nettoyage», a précisé Sébastien Jumel, député PCF de Dieppe et ancien maire de la ville de 2008 à 2017. «Aucune pollution atmosphérique ou des eaux ne s’est produite», a confirmé le ministre de l’agriculture, Stéphane Travert, lors de son déplacement sur le site.

 

Enquête ouverte

Une enquête judiciaire a été confiée à la police nationale par le parquet du tribunal de grande instance de Dieppe. De son côté, la préfète de la région Normandie, Fabienne Buccio, a pris un arrêté pour ordonner des mesures d’urgence, concernant le gardiennage du site, sa surveillance et la purge des circuits.

«L’enquête ouverte pour connaître les circonstances exactes de l’accident devra établir si les rejets de solvants et de sulfure d’hydrogène, largement répandus au cours de l’incendie, ont eu ou auront des impacts sur la santé des riverains», a demandé Frédéric Weisz, élu municipal EELV.

Saipol produit des huiles végétales pour l’alimentation mais aussi des tourteaux pour l’alimentation animale, du biodiesel et de la glycérine végétale utilisée dans l’industrie.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus