Exploitation forestière: l’Europe en surchauffe

Le 02 juillet 2020 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La forêt européenne mise à rude épreuve
La forêt européenne mise à rude épreuve
VLDT

La déforestation n’est pas qu’un problème des pays tropicaux, elle sévit aussi en Europe, montre une étude publiée mercredi 1er juillet dans Nature. Au détriment de la biodiversité et de la lutte contre le réchauffement.

Selon les données satellitaires analysées par Guido Ceccherini, bioéconomiste au Centre commun de recherche de l’UE (CRC, basé à Ispra dans le nord de Italie), et ses collègues, l’exploitation des forêts européennes, qui couvrent 38% de la surface de l’UE, s’accélère: +69% de biomasse récoltée, +49% de surface forestière exploitée sur la période 2016-2018 par rapport à 2011-2015.

La progression est particulièrement marquée dans la péninsule ibérique (+56% au Portugal, +48% en Espagne pour la surface forestière) et dans les pays bordant la mer Baltique, mais aussi en Italie (+122%). Avec une hausse de 30%, la France se situe en-dessous de la moyenne européenne.

Selon les chercheurs, ce phénomène, menace en termes de biodiversité, d’érosion des sols et de cycle de l’eau, est lié à l’expansion du marché du bois, dont le commerce international est en forte augmentation, ainsi que de la demande croissante de bioénergie.

«Si l’exploitation forestière se poursuit à un rythme aussi élevé, les objectifs d’atténuation climatique de l’UE pourraient être menacés: la fonte de ce stock de carbone nécessiterait des réductions encore plus fortes dans d’autres secteurs pour atteindre la neutralité climatique en 2050», commentent les auteurs.