Examen par l'Efsa des niveaux existants de diverses LMR

Le 21 mai 2012 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 18/05/2012 par Alda Bassanza

Substances indésirables > Contaminants

Les 20 et 26 avril 2012, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a été amenée à émettre neuf avis concernant l'examen des niveaux existants maximales de résidus (LMR) pour diverses substances. Ces évaluations ont été effectuées conformément aux articles 6 et 12 du règlement (CE) n° 396/2005 du 23 février 2005 concernant les LMR de pesticides présents dans ou sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux d'origine végétale et animale.

L'Efsa a ainsi evalué les LMR des substances suivantes :
- "methoxyfenozide"
- "pendimethalin"
- "thiophanate-methyl et carbendazim"
- "fipronil"
- "propamocarb"
- "flufenacet"
- "pyridate"
- "propyzamide" 
- "amisulbrom".
 
Dans le premier avis concernant le "methoxyfenozide", l'Efsa considère que les propositions de LMR sont pas suffisamment étayées par les données scientifiques et qu'aucun risque pour les consommateurs n'a été identifié. Elle recommande de relever les LMR de 0,02 mg/kg à 4 mg/kg notamment pour les laitues et les épinards.
 
Concernant le "pendiméthalin", l'Efsa recommande de fixer les LMR 0,1 mg/kg pour les carottes et 0,6 mg/kg pour la mâche. En revanche, elle émet des avis défavorables à la modification des LMR pour divers végétaux tels que les fraises, maïs sucré et recommande des examens plus approfondis pour d'autres denrées alimentaires.
 
L'Efsa conclut que l'utilisation prévue du "thiophanate-méthyl" ne conduit pas à un risque d'admission à la consommation chronique, mais une exposition potentielle aiguë ne peut être exclue pour les pommes et les poires contenant des résidus de "thiophanate-méthyl et carbendazime" au niveau des LMR qui seraient nécessaires pour l'usage prévu.
 
S'agissant du "fipronil", l'Efsa maintient les niveaux de LMR existants pour diverses denrées alimentaires comme les oignons ou les échalotes et recommande des modifications pour d'autres denrées telles que les choux-fleurs à 0,01 mg/kg. L'Autorité adopte les mêmes conclusions pour le "flufenacet" et le "propyzamide".
 
L'Efsa conclut que les utilisations prévues du "propamocarbe" sur les radis et le chou frisé ne conduisent pas à un risque d'admission à la consommation chronique. L'exposition aiguë résultant de résidus du "propamocarbe" n'est pas ce qui présente un risque pour la santé des consommateurs, mais une exposition potentielle aiguë ne peut être exclue pour le chou frisé contenant des résidus de "propamocarbe" à la LMR proposée de 20 mg / kg.
 
L'Efsa recommande des examens plus approfondis pour la demande de modification des niveaux actuels pour le "pyridate" et de ne pas incorporer cette substance active à l'annexe IV du règlement (CE) n ° 396/2005 du 23 février 2005 établissant la liste des substances actives des produits phytopharmaceutiques évaluées conformément à la directive 91/414/CEE qui ne nécessitent pas de LMR, telles que visées à l’article 5, paragraphe 1.
 
Dans le dernier avis concernant l'"amisulbrom", l'Efsa considère que les propositions de LMR sont pas suffisamment étayées par les données scientifiques et qu'aucun risque pour les consommateurs n'a été identifié. Elle recommande de relever les LMR de 0,01 mg/kg à 0,44 mg/kg pour les tomates, aubergines et de 0,01 mg/kg à 4 mg/kg pour la laitue.
 
Pour rappel, le règlement n° 396/2005 du 23 février 2005, fixe les quantités maximales autorisées de résidus de pesticides qui peuvent se trouver dans les produits d’origine animale ou végétale destinés à la consommation humaine ou animale. Ces LMR comprennent, d’une part, des LMR spécifiques à certains aliments à destination humaine ou animale et, d’autre part, une limite générale applicable quand aucune LMR particulière n’a été fixée. L’objectif est d’assurer que les résidus de pesticides présents dans les aliments ne constituent pas un risque inacceptable pour la santé des consommateurs et des animaux. 

Sources : - Avis de l'EFsa, "Reasoned opinion on the modification of the existing MRLs for methoxyfenozide in various leafy vegetables", 20 avril 2012 ;
- Avis de l'EFsa, "Reasoned opinion on the review of the existing maximum residue levels (MRLs) for pendimethalin according to Article 12 of Regulation (EC) No 396/2005", 26 avril 2012 ;
- Avis de l'EFsa, "Reasoned opinion on the modification of the existing MRLs for thiophanate-methyl and carbendazim in apples and pears", 26 avril 2012 ;
- Avis de l'EFsa, "Reasoned opinion on the review of the existing maximum residue levels (MRLs) for fipronil according to Article 12 of Regulation (EC) No 396/2005", 26 avril 2012 ;
- Avis de l'EFsa, "Reasoned opinion on the modification of the existing MRLs for propamocarb in radishes and kale", 26 avril 2012 ;
- Avis de l'EFsa, "Reasoned opinion on the review of the existing maximum residue levels (MRLs) for flufenacet according to Article 12 of Regulation (EC) No 396/2005", 26 avril 2012 ;
- Avis de l'EFsa, "Reasoned opinion on the review of the existing maximum residue levels (MRLs) for pyridate according to Article 12 of Regulation (EC) No 396/2005", 26 avril 2012 ;
- Avis de l'EFsa, "Reasoned opinion on the review of the existing maximum residue levels (MRLs) for propyzamide according to Article 12 of Regulation (EC) No 396/2005", 26 avril 2012 ;
- Avis de l'EFsa, "Reasoned opinion on the setting of new MRLs for amisulbrom in tomatoes, aubergines and lettuce", 26 avril 2012.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus