Ex-Clemenceau: une candidature en consortium

Le 25 septembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les sociétés Europlasma-Cofal et Bartin recycling ont déposé leur candidature en consortium pour remporter des marchés de démantèlement de navires en fin de vie, particulièrement l’ex-Clémenceau et le croiseur Colbert. Le site envisagé utiliserait les installations du Port autonome de Bordeaux, allant de la ville de Bordeaux au port avancé du Verdon. Le marché du démantèlement des navires représente 100 navires de guerre français et 700 navires européens. Europlasma-Cofal est spécialisé dans le traitement des déchets dangereux, en particulier l’amiante et les résidus d’incinération des ordures ménagères (refiom) grâce à la technologie de la torche à plasma. Batin recycling est spécialisé dans la récupération et le recyclage et plus particulièrement dans le traitement des ferrailles et métaux. Ce groupe a déjà annoncé son intention de répondre au futur appel d’offres du ministère chargé de la défense pour la création d’une filière de démantèlement des navires en fin de vie.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus