Eutrophisation: lutter à la fois contre le phosphore et l’azote

Le 24 février 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une double stratégie de réduction des polluants azotés et phosphorés s’avère nécessaire pour lutter contre l’asphyxie des eaux de surface et côtières, plaident des scientifiques dans la revue Science du 20 février (1).

Le groupe international de chercheurs appelle les responsables politiques à mettre en œuvre cette double stratégie. «Les efforts ciblés sur un seul polluant peuvent éventuellement être efficaces pour les lacs ou les rivières, mais ils ont tendance à déplacer le problème de la pollution en aval dans les estuaires et sur les côtes», explique Donald Boesch, co-auteur de l’article dans un communiqué de l’université du Maryland (Etats-Unis) du 19 février.

L’eutrophisation des eaux résulte d’un apport excessif en éléments nutritifs conduisant à un développement à outrance d’algues et de zones lésées en oxygène avec des conséquences néfastes pour les poissons et la qualité de l’eau. Parmi les causes figurent la production d’engrais, les émissions d’énergie fossile et les rejets des stations d’épuration.

L’eutrophisation concernerait 415 zones côtières dans le monde et continuerait de s’étendre en raison de la croissance démographique et de l’augmentation de la pollution.

(1) « Controlling Eutrophication: Nitrogen and Phosphorus» Conley et al. Science, vol. 323, n° 5917 (20 février 2009)


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus