Européennes: les Verts ont leurs têtes de liste

Le 26 novembre 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Bas Eickhout et Ska Keller, les deux têtes de liste des Verts européens.
Bas Eickhout et Ska Keller, les deux têtes de liste des Verts européens.
DR

Chez les écolos, les Européennes c’est bien parti. Le week-end dernier, à Berlin, les Verts européens ont élu les deux députés qui postuleront au poste de président de la Commission européenne: Ska Keller et Bas Eickhout.

Eurodéputée allemande depuis 2009, Franziska Keller est une spécialiste des questions migratoires et des questions liées au commerce international. Agée de 37 ans, elle est l’une des vice-présidentes du groupe Vert au Parlement européen.

Egalement classé dans l’aile gauche des Verts européens, Bas Eickhout a été chercheur en santé environnementale avant d’être élu au Parlement européen en 2009. Tout naturellement, il y suit les questions de santé et d’environnement. Il a dernièrement été le rapporteur du projet de directive sur les énergies renouvelables.

Un parti ambitieux

Interviewé par Politico, Bas Eickhout n’a pas caché les ambitions Euro Greens: devenir le premier parti progressiste et pro-européen au Parlement de Strasbourg et de Bruxelles. Il n’exclut pas la formation d’une coalition avec les partis de gauche, à condition que les Verts en conservent le contrôle.

Pour raviver la flamme de l’Union européenne dans les pays où l’écologie peine encore à s’affirmer, Bas Eickhout et Ska Keller feront notamment campagne contre la corruption.

Un succès des écologistes aux élections européennes permettrait sans doute à un Green de devenir le prochain Chancelier d’Allemagne ou Premier ministre des Pays-Bas, rêve Bas Eickhout.

Sortie du charbon en 12 ans

Dans le manifeste adopté le 25 novembre, les Verts européens plaident notamment pour une réduction de 55% des émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030, la sortie du charbon en 12 ans, l’abandon des subventions aux énergies fossiles (particulièrement au kérosène), la relance du transport ferroviaire de voyageurs.

Les Verts proposent d’interdire la commercialisation de voitures neuves à moteur thermique dès 2030. Les objets en plastique non recyclables seront interdits ou fortement taxés. La politique agricole commune sera révisée pour en bannir les OGM, pesticides dangereux (dont le glyphosate) et développer l’agriculture biologique et l’agro-écologie.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus