Europe: le réchauffement climatique, c’est maintenant

Le 21 novembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Méditerranée souffre et devrait souffrir encore plus de la sécheresse.
La Méditerranée souffre et devrait souffrir encore plus de la sécheresse.

Le réchauffement climatique a fait battre des records de chaleur en Europe lors des 10 dernières années, et risque d'aggraver les inégalités au sein du continent, affirme l’Agence européenne de l’environnement (AEE).

«La température moyenne dans les terres en Europe ces 10 dernières années a été de 1,3°C plus élevée que lors de l'ère pré-industrielle, ce qui en fait la période la plus chaude jamais enregistrée», indique l'AAE dans un rapport, publié mercredi 21 novembre.

Lors de la même période, les précipitations se sont accrues dans le nord et le nord-ouest de l'Europe, mais ont diminué dans le sud, touché par des sécheresses, des canicules et des feux de forêt sans précédent.

L'AAE s'inquiète de la fonte des glaces du Groenland, «exceptionnelle» par son ampleur l'été 2012.

Elle a prévenu que ces changements climatiques devraient creuser les écarts socio-économiques entre les pays les plus riches et les plus pauvres du continent, avec la hausse du coût des catastrophes naturelles (inondations, tempêtes, vagues de chaleur, etc.).

Selon l'Agence de Copenhague, la capacité économique, technique et institutionnelle à affronter ces catastrophes et à s'adapter au réchauffement est très inégale en Europe. Et «quand les répercussions du changement climatique touchent des régions à faible capacité d'adaptation, les conséquences peuvent être graves».

«Une évaluation intégrée de la vulnérabilité des régions européennes au changement climatique montre qu'il pourrait avoir des effets négatifs sur la cohésion territoriale», indique le rapport intitulé Changement climatique, répercussions et vulnérabilité en Europe en 2012.

Les pays du Sud devraient voir leur consommation d'énergie fortement augmenter face aux canicules, tandis que l'ouest et le nord de l'Europe vont devoir s'habituer à une chaleur inhabituelle. En Europe du Nord, les tempêtes hivernales devraient être plus violentes, et en Europe de l'Est les sécheresses plus graves.

Partout, les inondations vont devenir de plus en plus fréquentes. Et tous les littoraux devront gérer la montée du niveau des eaux.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus