Europe : le Conseil valide le renforcement de la lutte contre les pollutions de l’air

Le 06 mars 2020
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Ne pas oublier les émissions d'origine agricole.
Ne pas oublier les émissions d'origine agricole.
VLDT

 

Les 27 ont validé les mesures préconisées par la Commission.

 

C’est un mal qui tue bien plus d’Européens que le coronavirus mais qui peine à faire la une des médias. Ce mal, c’est la pollution de l’air qui emporte prématurément 400.000 européens par an, a rappelé, jeudi 5 mars, le conseil européen. On est très loin des quelques dizaines de morts attribués, ces derniers jours, au coronavirus.

valeurs limites

Les pollutions de l’air étaient précisément au menu du conseil européen du 5 mars. À cette occasion, les ministres se sont déclarés favorables au durcissement de certaines règles. Les Etats membres acceptent notamment de voir aligner les limites de concentration de polluants sur les valeurs-guide de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), souvent plus drastiques que les plafonds communautaires.

Les 27 demandent aussi à la Commission de réviser la réglementation encadrant la pollution de l’air à l’ozone, en intégrant les facteurs influençant la formation de ce perturbateur du système respiratoire tels la géographie et les conditions météorologiques.

pacte vert

Les ministres soulignent que d’autres législations peuvent contribuer à la réduction des émissions polluantes, à l’instar du Pacte vert, des législations encadrant les transports, la production, l’économie circulaire ou la politique agricole commune. A cet égard, les gouvernements soutiennent la multiplication des actions permettant de réduire les émissions d’ammoniac imputables à l’agriculture.