Europe Ecologie parie sur les emplois verts pour remporter l'Ile-de-France

Le 16 février 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
europe-ecologie
europe-ecologie

La liste d’Europe Ecologie pour l’Ile-de-France menée par Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, a présenté le 2 février son programme pour les scrutins des 14 et 21 mars, dont les listes ont été closes hier. Emplois durables, rénovation énergétique des logements, transports et agriculture bio figurent parmi les thématiques phares. Premier volet du JDLE sur les régionales.

«Notre objectif est la transition écologique des territoires, a affirmé Cécile Duflot. Nous souhaitons faire émerger une économie durable via la modernisation écologique de tous les secteurs d’activité et la création d’emplois durables.» Le programme d’Europe Ecologie (EE) contient 140 propositions, ainsi que 12 mesures phares à lancer dans les 12 mois suivant l’élection.

Première proposition, un plan mobilisation emploi. Europe Ecologie propose de lancer des conférences pour l’emploi afin d’élaborer des «contrats de conversion écologique» en partenariat avec élus, syndicats, entreprises et associations, pour chaque filière, dans le but d’assurer la transition vers des emplois durables et «non délocalisables». Ces contrats s’appuieraient sur la formation professionnelle, l’apprentissage, l’enseignement supérieur et la recherche, ainsi que le financement d’un «revenu de transition» pour les salariés. L’objectif? Créer 170.000 emplois, dont 100.000 grâce à la rénovation des logements et le développement des transports collectifs, 30.000 dans l’industrie (éco-technologies, nouvelles énergies, éco-matériaux) et 40.000 dans le secteur de l’économie sociale et solidaire et l’agriculture de proximité. Les maîtres-mots du projet écologiste: la «cohérence» entre les politiques (emploi, transport, environnement, santé) et le «pragmatisme», pour répondre aux objectifs à long terme mais aussi aux urgences, comme le chômage des jeunes.

Côté transports, une des principales compétences de la Région, Europe Ecologie propose la création d’un «Pass Vert» à tarif unique (65 euros) pour se déplacer dans toute l’Ile-de-France. Interrogé sur le financement de cette mesure, jugée irréaliste par le président de la Région Jean-Paul Huchon (PS), les Verts répondent: «Cette mesure coûtera 152 millions €, à rapporter au budget global de la Région de 4,5 milliards €. Et dans l’hypothèse d’une hausse de 10% du nombre d’abonnés (soit 2% des Franciliens), le projet atteindrait l’équilibre.» EE prévoit également la création de 60 lignes de bus transversales, pour relier les banlieues entre elles. Le mouvement écologique reste favorable au projet Arc express du président sortant, mais opposé au projet de Grand Paris, souhaitant s’appuyer sur les infrastructures existantes et lutter contre la logique de pôles spécialisés sur le territoire. La lutte contre le morcèlement en zones dédiées aux logements et d’autres au travail, qui entraîne «des temps de transport insupportables» sera aussi une priorité de l’urbaniste, Cécile Duflot.

Enfin, Europe Ecologie propose un paquet Climat-énergie avec l’objectif de rénover 50.000 logements par an (200.000 sur la mandature) tout en divisant les charges par 2 pour les foyers les plus modestes. Pour cela serait créé un service public de l’énergie, déjà baptisé Ile-de-France Energies nouvelles. Financée par des prêts de la Banque européenne d’investissement (BEI), cette agence coordonnerait et prendrait en charge à 100% les travaux de rénovation et d’équipement en énergies renouvelables, en priorité dans les logements les plus dégradés et les foyers les plus précaires. Elle s’auto-rembourserait grâce à la réduction des factures énergétiques. «Cet outil a pour ambition de combler les insuffisances des mesures gouvernementales, explique Hélène Gassin, deuxième tête de liste des Hauts-de-Seine, spécialiste des questions d’énergie. Il est particulièrement adapté à l’IDF où 70% des habitations sont en copropriété, ce qui complique la démarche de rénovation.» Ce type de structure existe déjà en Italie, mais aussi pour le tertiaire résidentiel (Dalkia, Schneider electric). EE entend également «doubler le budget Logement de la Région» et «transformer en habitations une partie des 3 millions de bureaux vacants en IDF». Certaines lignes budgétaires pourraient être redéployées, comme les aides directes aux entreprises et les crédits routiers.

Parmi les autres mesures phares figure l’augmentation de la part de l’agriculture biologique dans les restaurants scolaires, alors que seulement 0,8% des terres agricoles en IDF sont en culture biologique. Côté financements, les Verts parient sur un grand emprunt mutualisé des régions de France, avec l’IDF comme chef de file, pour lever 2 millions €. La formation écologiste rappelle d’ailleurs son opposition à la réforme des collectivités territoriales qui vise à rogner la marge de manœuvre des régions.

Selon une enquête CSA des 10 et 11 février, Jean-Paul Huchon (PS) l'emporterait largement au second tour avec 57% des voix. Au premier tour, l'UMP atteindrait 34%, le PS 26%, Europe Ecologie 15%, le Front national 6%, le MoDem et le Front de gauche tous les deux 5%. A l’échelle nationale, Europe Ecologie arrive en 3e place avec 10% des intentions de vote, en net recul par rapport à son score de 16,2% aux élections européennes de juin (1) et loin derrière le PS (27%) et l’UMP (30%), selon un sondage OpinionWay du 8 février. Un autre sondage avait donné les Verts gagnants en Alsace, au second tour, avec le soutien du PS. Ces prévisions sont toutefois bien éloignées de l’objectif de 15% des voix et de 6 régions, annoncé mi-janvier par le directeur de campagne nationale d’Europe Ecologie (2).

(1)Dans le JDLE «Elections européennes: le groupe des Verts s’étoffe au Parlement»
(2)Dans le JDLE «Elections régionales: Europe Ecologie vise ‘jusqu’à 6 régions’»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus