Etude sur les risques professionnels émergents

Le 16 décembre 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un rapport de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail tente de faire un premier point sur les 10 principaux risques physiques émergents.

L'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail vient de publier la première enquête de son observatoire des risques afin de mieux percevoir les risques nouveaux et croissants. Effectuée à partir d'un panel de plus de 60 experts de la sécurité et de la santé dans 14 pays européens et aux Etats-Unis, elle définit les 10 principaux risques physiques émergents. Le manque d'activité physique peut entraîner des troubles musculo-squelettiques (TMS) des membres supérieurs et du dos, des varices et des thromboses veineuses profondes, voire certains cancers, en raison notamment de l'utilisation croissante des appareils de visualisation et de systèmes automatisés qui incite à des positions prolongées assises ou debout. Des facteurs psycho-sociaux, comme des exigences professionnelles trop élevées ou basses, des tâches complexes ou une forte pression sur les délais, accentuent les facteurs de risques physiques et notamment une augmentation des TMS. De plus, les caractéristiques physiques du lieu de travail comme une mauvaise ergonomie du poste de travail peuvent contribuer à augmenter la pression sur les travailleurs, ce qui entraîne des erreurs humaines et des risques d'accident.

Autre phénomène émergent: les risques multifactoriels. Ainsi dans les centres d'appels, les salariés sont confrontés à plusieurs facteurs comme la position assise prolongée, le bruit de fond, les casques inadéquats ou la mauvaise ergonomie, qui peuvent provoquer des TMS, des varices, des troubles vocaux ou du stress. L'étude s'arrête également sur le cas des travailleurs qui exercent un emploi peu qualifié dans de mauvaises conditions: ils sont souvent paradoxalement le moins formés sur les risques qu'ils courent. Sur certains lieux de travail industriels, les experts se sont arrêtés sur l'absence de mesure contre l'inconfort thermique qui peut être un facteur de risque d'accident professionnel, sur l'augmentation générale de l'exposition aux rayonnements ultraviolets, et sur l'exposition combinée aux vibrations, aux positions gênantes et au travail musculaire. Outre les risques émergents, l'observatoire des risques propose sur son site internet des sections thématiques sur l'exposition au bruit et les pertes auditives, ou sur les systèmes de surveillance de la sécurité et de la santé au travail. D'autres dossiers comme les risques chimiques ou les stress devraient suivre.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus