Etude sur la grossesse des techniciennes de labo

Le 21 décembre 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un article scientifique paru dans le numéro de janvier 2006 de la revue scientifique Occupational and environmental medicine, des chercheurs danois ont montré un risque plus important d'accouchement prématuré pour les techniciennes de laboratoire qui réalisent des dosages radio-immunologiques et des marquages isotopiques. L'étude a également montré un risque plus élevé de malformations congénitales pour les nouveaux-nés de ces travailleuses. Les auteurs de cette étude appellent à des recherches plus poussées. En revanche, aucun risque significatif n'a été trouvé pour les grossesses des techniciennes de laboratoire travaillant avec d'autres instruments. L'étude a été réalisée auprès de 1.025 techniciennes danoises et 8.037 professeures (population témoin) de la même nationalité.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus