Etude des teneurs en acrylamide des denrées alimentaires : adoption d'une nouvelle recommandation de la Commission

Le 21 novembre 2013 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 15/11/2013 Laurine Arnaud

Substances indésirables > Contaminants
 

La recommandation de la Commission 2013/647/UE du 8 novembre 2013 concernant l'étude des teneurs en acrylamide des denrées alimentaires, remplace la recommandation du 10 janvier 2011 et fixe de nouvelles valeurs indicatives pour les taux d'acrylamide dans certaines catégories de denrées alimentaires. Ces nouvelles valeurs sont fixées en annexe de la recommandation et concernent entre autres des produits tels que le café, certains aliments à base de céréales, les produits de la biscuiterie, les aliments pour bébés, le pain, ou encore certains produits à base de pommes de terre (pommes frites, chips, etc.).
Ces nouvelles valeurs sont fixées sur la base des données de suivi recueillies par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) entre 2007 et 2012.
Ces données ont été obtenues par l'Efsa à partir des résultats des études réalisées pendant cette période par les Etats membres, en application des recommandations 2007/331/CE et 2010/307/UE du 3 mai 2007 et du 10 juin 2010 concernant le suivi des teneurs en acrylamide des denrées alimentaires.
 
En octobre 2012, en s'appuyant sur ces résultats, l'Efsa avait conclu "qu’on ne pouvait pas dégager une tendance concordante à la baisse des teneurs en acrylamide dans tous les groupes d’aliments et qu’une diminution de la teneur en acrylamide n’avait été démontrée que dans quelques catégories peu nombreuses de denrées alimentaires, tandis que dans d’autres catégories d’aliments, une augmentation avait été observée".
 
Aux vus de ces conclusions, la Commission européenne publie donc une nouvelle recommandation dans laquelle elle appelle notamment les exploitants du secteur alimentaire des Etats membres à réaliser des études complémentaires sur les méthodes de production et de transformation utilisées, dans les cas où la teneur en acrylamide d’un aliment décelée au cours du suivi réalisé conformément à la recommandation 2010/307/UE dépasserait les nouvelles valeurs indicatives fixées en annexe de la nouvelle recommandation.
 
Les États membres devraient rendre compte de leurs conclusions à la Commission d’ici au 31 octobre 2014 et au 30 avril 2015.
Sur la base de ces résultats et d'une actualisation de l'évaluation de l'Efsa, la Commission fera le point sur la situation et décidera de la nécessité d’autres mesures appropriées.
 
Pour information, les valeurs indicatives fixées dans cette nouvelle recommandation ne constituent pas des seuils de sécurité. Elles ne sont destinées qu’à signaler la nécessité d’une étude.
 
Sources : Recommandation de la Commission 2013/647/UE du 8 novembre 2013 concernant l'étude des teneurs en acrylamide des denrées alimentaires, JOUE L 301 du 12 novembre 2013
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus