ETS: Londres inflige de sévères amendes aux contrevenants

Le 01 septembre 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les prisons britanniques émettent trop de GES.
Les prisons britanniques émettent trop de GES.
HS Prison Service

Une cinquantaine d’entreprises devront régler plus d’un million de livres d’amendes pour ne pas avoir respecté les règles du marché communautaire de quotas d’émission de gaz à effet de serre (ETS).

Comme un air de déjà vu. Le 31 août, l’agence britannique de l’environnement a publié une nouvelle liste de contrevenants aux règles de l’ETS.

Le bras armé du ministère de l’environnement reproche à cette cinquantaine d’entreprises et de compagnies aériennes de n’avoir pas restitué autant de quotas d’émission qu’ils ont émis de gaz à effet de serre (GES) durant ces dernières années. En conséquence, ils devront s’acquitter d’amendes, dont le montant pourrait en faire réfléchir certains.

Oman et Bahreïn

Les compagnies exploitant les avions des familles royales d’Oman et de Bahreïn devront verser, respectivement, 60.698 et 176.671 livres. Au total, les 25 bad boys du secteur aérien seront quitte après avoir réglé une ardoise collective de 870.785 £. Au début de l’année, la flotte d’appareils de la famille régnante du Bahreïn avait déjà été redressée, pour les mêmes raisons.

Thomson Reuters et Bank of America

Les exploitants d’installations ‘stationnaires’ s’en tirent mieux. Les 29 insouciants devront régulariser leur situation, moyennant 238.555 £. A noter dans ce dernier lot, la présence de Thomson Reuters (propriétaire de l’agence de presse très branchée sur les marchés du carbone), de Bank of America, de plusieurs bases militaires et de l’administration pénitentiaire de sa Gracieuse Majesté.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus