ETS: le parlement européen adopte la réserve de stabilité

Le 08 juillet 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pour Ivo Belet, la création de la réserve devrait faire remonter les prix des quotas d'émission.
Pour Ivo Belet, la création de la réserve devrait faire remonter les prix des quotas d'émission.
DR

Réuni en pleinière à Strasbourg, le Parlement européen a voté, ce mercredi 8 juillet, la création de la réserve de stabilité du marché de quotas d’émission européen de gaz à effet de serre (ETS).

 

Le texte crée un système qui retire automatiquement du marché une partie des quotas pour les placer dans une réserve si le surplus dépasse un certain seuil[1]. Ces quotas pourraient être remis sur le marché par la suite. Annoncé dès 2009, l'excédent de quotas d'émission dépasse aujourd’hui les 2 milliards de tonnes équivalent CO2. Ce surplus est, en partie, responsable des bas prix du carbone européen.

 

«Cette réserve jouera un rôle central pour faire en sorte que le prix du carbone puisse stimuler l’innovation en matière d’efficacité énergétique. Elle place l’UE dans la bonne voie pour atteindre son objectif d’une réduction des émissions de CO2 de 40% d’ici à 2030», a déclaré l’eurodéputé Ivo Belet (PPE, BE), en charge de la législation au Parlement.

 

Avant d’entrer en vigueur (en 2019), le texte devra encore être avalisé par le conseil des ministres de l’environnement, le 18 septembre prochain.

 

Cette mini réforme devrait permettre, estiment certains observateurs, de propulser le prix du quota au-delà des 15 euros d’ici à 2020.



[1] Les 900 millions de quotas déjà gelés seront transférés dans cette réserve et remis sur le marché en 2019.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus