ETS : la Chine contre-attaque

Le 07 juin 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Il fallait s’y attendre. En marge de l’assemblée générale de l’association internationale du transport aérien (Iata, le lobby mondial des compagnies aériennes, ndlr), le patron de l’aviation civile chinoise a annoncé sa riposte aux propositions européennes [JDLE].
 
Dans un courrier adressé le 31 mai à la China Air Transport Association (Cata), la Commission propose d’exempter les compagnies chinoises du système communautaire d’échange de quotas d’émission à la condition qu’elles réduisent sensiblement leurs émissions de gaz à effet de serre.
 
Dans un entretien accordé au China Daily, Chai Haibo, le vice-secrétaire général de la Cata, a estimé que le système européen était «radicalement déraisonnable». Ni la Cata ni les compagnies chinoises n’y participeront, ajoute-t-il. Elles rejettent en outre les propositions de conciliation de Bruxelles.
 
Le conflit est donc ouvert entre l’Europe et la Chine. Et l’Empire du milieu entend tirer le premier. La Cata et Air China devraient déposer plainte, en Allemagne, contre la Commission.
 
L’idée des demandeurs est de montrer l’incompatibilité du marché de quotas européen avec les règles de l’Organisation mondiale du commerce et l’accord de libre circulation aérienne conclu entre l’Union européenne et la Chine.
 

Chai Haibo a, par ailleurs, indiqué que des compagnies de pays en développement pourraient se joindre à cette action.  



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus