Ethylotests: la filière DDS envisagée

Le 18 juillet 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les éthylotests sont en route pour la filière DDS
Les éthylotests sont en route pour la filière DDS

Après avoir été alerté par l’association Robin des bois sur les dangers des éthylotests usagés, qui contiennent du chrome VI (voir JDLE), le ministère de l’écologie envisage d’inclure ces déchets dans la filière naissante des déchets chimiques des ménages (ou déchets diffus spécifiques, dits DDS).

Avec environ 38 millions de véhicules en France, la nouvelle obligation de détenir deux éthylotests par automobile, en vigueur depuis le 1er juillet, risque d’entraîner l’achat de près de 80 millions de tests. Soit près de 80 millions de déchets potentiellement dangereux pour la santé et l’environnement, en raison de la présence du chrome VI, une substance classée cancérogène, mutagène et reprotoxique (CMR), notamment par l’European Chemichals Agency (Echa) en charge de Reach. Chaque test en contient environ 1 milligramme, selon la commission Chimie et société de la Fédération internationale de la Maison de la chimie.

«Ce qui nous a fait réagir, c’est la quantité. Jusqu’ici, c’était un produit confidentiel utilisé par la gendarmerie et la police», a expliqué à l’AFP Lydie Valade, directrice de recherche au CNRS, qui préside Chimie et société.

L’association Robin des bois avait demandé la création d’une filière spécifique, d’autant plus urgente que ces éthylotests ont une durée de vie d’un an. «Le sujet du traitement des éthylotests usagés est une question sérieuse. On réfléchit à la meilleure filière de déchets, qui serait vraisemblablement la nouvelle filière des DDS, une filière créée en début d’année pour collecter les déchets ménagers issus de produits présentant un risque pour la santé et l’environnement», a réagi le ministère de l’écologie le 17 juillet.

Si cette solution est confirmée, les éthylotests usagés devront attendre toutefois l’instauration complète de la filière DDS, qui n’est pas encore opérationnelle, mais le cahier des charges de l’éco-organisme a été publié (voir JDLE).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus