Ethylénoduc en Bavière: la Commission enquête

Le 04 avril 2005 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
pipeline
pipeline

La Commission européenne vient d’ouvrir une enquête afin d’établir si la subvention de 70 millions d’euros que le Land de Bavière envisage d’accorder en faveur de la construction d’un éthylénoduc (1) est compatible avec les règles du traité CE applicables aux aides d’État (article 87).

Les autorités de Bruxelles craignent en effet que cette subvention fausse la concurrence. Selon Neelie Kroes, commissaire en charge de la concurrence, «cette aide en faveur de l'éthylénoduc bavarois pourrait avoir d'importants effets négatifs sur les concurrents des autres États membres. Je suis donc impatiente de connaître le point de vue des concurrents et des autres parties intéressées pour savoir si cette aide trouve le juste équilibre.» L'Allemagne a notifié l'intention du Land de Bavière de financer à concurrence de 50% - soit 70 sur 140 millions d'euros - la construction de ce pipeline de 357 kilomètres reliant Ludwigshafen (Bade-Wurtemberg) à Münchsmünster (Bavière). Cette canalisation serait exploitée conformément aux principes du «transporteur commun», de l'«accès ouvert», des «droits non discriminatoires» et du «bénéfice minimum». Tous les producteurs et utilisateurs d'éthylène y auraient accès aux mêmes conditions. Le bénéficiaire de l'aide serait Ethylene Pipeline Süd GmbH & Co. KG (2).

«Sans préjuger de la décision finale de la Commission sur cette question, je pense que l'issue sera positive dans la mesure où Bruxelles a récemment donné son accord à une subvention similaire pour la construction d'un pipeline de propylène reliant des usines situées en Belgique, en Allemagne et aux Pays-bas», souligne Dominique Rain, responsable transport et énergie à l'Union des industries chimiques (UIC). 

Le transport de l'éthylène en pipeline apparaît comme la meilleure des solutions. Dans les cas où de larges volumes sont à transporter sur de grandes distances, ce produit classé dans la catégorie des produits dangereux doit être acheminé soit à très haute pression (100 bars) par éthylènoduc, soit à basse température (-104°C) par barges. «Le pipeline est le mode de transport le plus adapté aux grandes quantités et longues distances. Il est particulièrement sûr et respectueux de l'environnement», souligne Jean Grenier, directeur des pipelines chez Total Petrochemicals. Pour Total, qui possède son propre réseau d'éthylénoduc entre le sud de la France et la frontière allemande, les incidents ont été très rares en 37 ans d'exploitation. Un résultat obtenu en particulier grâce à des études de sécurité préalables et à la mise en place de plans de surveillance, de prévention et d'intervention. En 2003, en Europe, 23,3 millions de tonnes d'éthylène ont été produites, dont 9,3 millions ont dû être transportés entre les sites de production et les sites de consommation. Sur ces 9,3 millions, 6,5 ont été acheminés en pipeline, le reste l'étant par barges ou bateaux, le camion n'étant utilisé qu'à titre très exceptionnel. «Le pipeline présente un véritable intérêt en terme d'aménagement du territoire et d'intégration à distance. Il permet d'approvisionner des usines qui ne sont pas à proximité de grands axes de transport et qui sont excentrées par rapport aux sites de production», rappelle Jean Grenier. Total sera probablement amené à se prononcer dans le cadre de l'enquête de la Commission sur le dossier du pipeline bavarois. Pour l'heure, la société attend de recevoir les éléments d'information pour arrêter sa position.

(1) Pipeline permettant de transporter de l'éthylène. L'éthylène, produit dérivé du pétrole, est utilisé pour produire des polymères (polyéthylène) qui servent ensuite à fabriquer des matières plastiques (bouteilles, sacs en plastique…)

(2) Consortium comprenant BASF AG, Borealis Polymere GmbH, Clariant GmbH, OMV Deutschland GmbH, Ruhr Oel GmbH, Vinnolit Gmbh&Co KG et Wacker Chemie GmbH

    






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus