Etats-Unis: vers une baisse du budget de l'EPA

Le 08 février 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le président des Etats-Unis va défendre devant le Congrès la baisse du budget de l'Agence de protection de l'environnement (EPA). Le gouvernement américain rogne sur tout, excepté sur les activités de sécurité.

7,3 milliards de dollars (6,1 milliards d'euros). C'est la proposition de budget 2007 que vient de rendre publique le président des Etats-Unis, George W. Bush, pour le fonctionnement de l'Agence de protection de l'environnement (EPA). Un budget en baisse de 4% par rapport aux 7,6 milliards de dollars (6,34 milliards d'euros) de 2006. Il s'agit de la troisième réduction consécutive. En 2004, les moyens financiers de l'EPA atteignaient 8,4 milliards de dollars. Ce budget 2007 «reflète le besoin de dépenser avec mesure tout en accélérant la protection de l'environnement, en maintenant la compétitivité économique et en renforçant les défenses de notre patrie», estime un communiqué de l'EPA.

Si la majorité des actions de l'EPA voient leurs crédits diminuer, ceux touchant à la «sécurité de la patrie» sont épargnés: ils passent de 129 à 188 millions de dollars. Pour le gouvernement Bush, l'EPA doit être capable de répondre à une situation d'urgence liée à l'émission accidentelle ou intentionnelle de substances dangereuses. 33 millions de dollars seront notamment versés pour la protection de l'eau potable contre les attaques terroristes.

Les autres dossiers importants sont la mise en place de l'Energy policy act de 2005 (100 millions de dollars), la restauration des Great Lakes (70 millions de dollars), et le programme de réduction des émissions de diesel (50 millions de dollars).

Le domaine de l'eau qui représente la plus grande part du budget total (37%), subit le plus de coupes financières, avec une baisse de 13%. Autres thématiques touchées: la protection de la santé des hommes et des écosystèmes (-1,7%) et l'amélioration des performances environnementales par la prévention et la promotion de la gestion environnementale (-1,35%). Seuls les domaines de l'air et du changement climatique (+0,9%) et la protection et la restauration des terres (+1,9%) voient leurs crédits augmenter.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus