Etats-Unis: une pollution aux cendres de charbon

Le 09 janvier 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le mois dernier, la rupture d’une zone de stockage de cendres de charbon a déversé plus de 4 millions de mètres cubes de boues toxiques dans l’est du Tennessee. Un événement qui relance le débat sur le traitement de ces déchets d’incinération.

Selon l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA), ces cendres contiennent des métaux lourds comme l’arsenic, le plomb, le mercure ou le sélénium, considérés comme une menace pour la santé humaine et l’environnement. Or, il y a plus de 1.300 décharges de ce type aux Etats-Unis, et aucune réglementation nationale.

La majorité de ces déchets est stockée sous forme humide dans des étangs, bien que les scientifiques estiment qu’il faudrait les maintenir à l’écart de l’eau pour éviter les pollutions. Une partie des cendres de charbon est aussi utilisée pour la construction de routes, en remblais dans les mines et même à des fins agricoles pour améliorer la rétention d’eau des sols (en dépit d’un avertissement de l’EPA datant de 1999 sur la présence d’arsenic). Non considérés comme dangereux, leur stockage et leur traitement ne sont pas suffisamment encadrés, estiment les associations écologistes américaines.

«Nous travaillons sur l'élaboration de ces normes. Nous n'avons pas de calendrier à ce stade», a déclaré Matthew Hale, directeur du bureau des déchets solides à l'EPA dans un article du New York Times du 7 janvier.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus